Book Story #1 – Le premier

Book Story #1 – Le premier

Hello à tous ! Que sont les book-story ? J’admet que je ne sais pas si ce concept existe, mais ce que j’imagine, c’est de vous raconter une anecdote, ou un changement de vie grâce à un livre ou en tout cas, proche de la lecture (oui oui !) et qui amène, pour la plupart, une piste de réflexion.

Je pense sincèrement que les livres nous permettent de développer pleins de qualités, mais également qu’ils peuvent altérer carrément le cours des choses.

Alors pour ce premier « Book-Story », je vais vous parler de la première fois que j’ai terminé un livre, et de ce que ça a changé pour moi aujourd’hui, pour en venir à un questionnement sur le goût de la lecture.


J’étais en 3ème, donc j’avais 13-14 ans et j’aimais déjà l’objet livre mais c’est tout.

Ce jour là, je suis allée dans une librairie indépendante, pourquoi ? Je ne sais toujours pas. En revanche cette librairie à été mon QG pendant plusieurs années haha ! Une fois au rayon jeunesse et je suis tombée sur « Jeu mortel à Echo Bay », de Jacqueline Green. Et c’est peut-être bête, mais je suis tombée amoureuse de la couverture ( qui me sert d’illustration pour cet article)

A l’époque je n’avais jamais terminé un livre, j’avais essayé d’en lire pleins, essayé d’en écrire même ! Mais jamais je n’avais réussi à aller jusqu’au bout.

Ce livre à été ce fameux premier, celui que j’ai terminé, que j’ai adoré, et qui m’a donné le goût de la lecture.

J’ai bien évidemment lu la suite, car c’est une trilogie, et je n’ai jamais ( ou pas de manière durable), perdu le goût de la lecture. C’est incroyable non ?

Aujourd’hui les livres font partie intégrante de ma vie, de ma personnalité, quels que soit leurs genres, les livres sont très importants et influencent vraiment ma vie à l’heure actuelle. Mais si ce fameux livre ne m’avait pas plu ? Ma vie serait-elle différente aujourd’hui ?

Je pense qu’un seul livre peut vous donner ce goût, cette passion pour la lecture, et qu’à contrario, un livre, qui n’est pas forcément mauvais, mais qui n’est pas fait pour vous, peut vous en dégoûter. Je ne dis pas que tous les non-lecteurs sont forcément des personnes qui sont mal tombées, tout le monde ne peut pas aimer la lecture, mais il est vrai que (souvent, pas toujours), les premières lectures ( de romans) sont des lectures scolaires obligatoires, donc pas les plus passionnantes pour de jeunes ados ou pré-ados. Dans mon collège, à l’époque, il y avait un cours de français dans lequel on devait choisir un livre, n’importe lequel, le lire, et en faire un exposé. Bien que je trouve cette idée géniale car elle enlève l’aspect très lourd q’un livre de Victor Hugo, Zola ou Balzac peut avoir sur un jeune, l’aspect obligatoire rendait la tâche compliquée quand même. D’ailleurs, je n’ai jamais lu aucun de ces fameux livres, je faisais mes exposés basés sur un résumé internet.

Alors quelle pourrait être la bonne manière de donner le goût de la lecture ? Doit-on laisser le choix en se disant que la vie fera son travail, ou alors, tenter via la scolarité, d’insuffler cette passion aux jeunes?

Et sinon, c’était lequel, votre premier livre?

A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *